L’UDAF du Rhône et de la Métropole de Lyon a participé à l’information sur la Protection Juridique des Majeurs de la Fédération Départementale des ADMR

L’UDAF du Rhône et de la Métropole de Lyon a participé à l’information sur la Protection Juridique des Majeurs de la Fédération Départementale des ADMR

L’Union Départementale des Associations Familiales du Rhône et de la Métropole de Lyon a répondu favorablement à l’invitation de la Fédération départementale des ADMR du Rhône pour organiser une information sur l’accompagnement des majeurs protégés, à destination des bénévoles et des professionnels de l’association.

Cet espace de parole a été l’occasion de rappeler tout le travail mené par notre UDAF dans le champ de l’autonomie des personnes et de souligner les ponts existants entre nos services et ceux des ADMR. La question de la dépendance des personnes et de leur accompagnement par un professionnel ou un membre de leur entourage demeure un sujet fort d’implication au sein de l’UDAF du Rhône et de la Métropole de Lyon. Le pôle adulte gère ainsi plus de 1 000 mesures judiciaires de protection des majeurs. Elle est surtout au cœur des interventions de nombreux bénévoles et professionnels des ADMR qui sont implantées sur l’ensemble du territoire, apportant un soutien quotidien aux familles qui en ont le besoin.

Cette information avait pour but de clarifier la position des professionnels de l’UDAF, dans le cadre spécifique des Mesures Judiciaires de Protection des Majeurs qu’ils mettent en place. En effet, il est important, dans l’intérêt des familles accompagnées, que tous les bénévoles et professionnels présents à leurs côtés connaissent les missions et attributions de chacun. La présentation s’est ainsi centrée sur la réforme de 2007 des régimes de protection des majeurs, entrée en vigueur en 2009. Le directeur du pôle adulte accompagné de la chef de service aux mesures judiciaires ont ainsi axé leurs propos sur les droits et devoirs qui incombaient à la personne protégée et au mandataire judiciaire.

L’intérêt de cette présentation était de dresser une limite entre l’intervention du mandataire et celle des professionnels des ADMR. Ces quelques points ont suscité des discussions très enrichissantes de part et d’autres. Des échanges d’expérience approfondis avec les ADMR à ce sujet ne pourront qu’être bénéfiques aux familles de notre territoire. C’est pourquoi, nous serons partie prenante dans la conférence sur la fin de vie organisée par la Fédération Départementale des ADMR en fin d’année.